A mort les Morts ! – WaoW III

J’avais chroniqué le deuxième tome en novembre dernier. Ayant passé un bon moment avec, je ne guettais néanmoins pas la suite et suis tombée par hasard dessus, hier aprem, en trainant dans les rayons de la librairie.
Est-ce parce que, entre novembre et aujourd’hui, j’ai passé plus de temps sur WoW ? En tout cas, ce troisième tome m’a davantage plu.
Les réserves que j’avais émises la dernière fois restent valables : on est dans le domaine de la private joke, à savoir que, si vous ne connaissez pas un peu les MMORPG (jeux de rôle en ligne multi-joueurs), beaucoup de choses risquent de vous échapper…
Je continue donc ce billet pour les joueurs qui me liront : Darkill, notre héros trop jeune, trop niais, poursuit donc son « levelling » sous la protection de Badorin, le guerrier haut niveau.
Tandis qu’il va de nouvelles quêtes en nouvelles rencontres, des complots se trament autour de lui et il est pisté par un étrange voleur.
Si l’histoire n’a rien d’original, le plaisir vient de l’exploitation décalée et réjouissante de l’univers de WoW : ainsi, les PNJ ne voyagent jamais, mais cela fait partie de leur métier ; on peut voir un MJ à l’oeuvre et l’on croise la Naine nymphomane amatrice de cybersex ; si l’on peut suivre un membre de son groupe, c’est grâce à une petite boussole que le personnage possède…
Le jeu vidéo, pour l’amateur de jeu de rôle, a toujours cet aspect frustrant qu’on est limité par l’univers de pixels : là, en recréant un monde de fantasy où les contraintes du jeu vidéo sont des lois de l’univers au même titre que, dans notre réalité, les lois de la physique, l’effet obtenu est vraiment particulier.
Bref, si vous êtes un joueur, ne vous privez pas : les personnages n’ont rien d’attachant, vous n’allez ni pleurer ni frémir… mais vous devriez au moins bien sourire.
Sybille
Scénario de Le Fab et dessins de Kilex
Kantik
ISBN : 978-2-35708-003-4
%d blogueurs aiment cette page :