« Bouclier périlleux – Étoiles perdues II » de Jack Campbell

bouclier périlleuxMidway s’est affranchie du Syndicat, et est dirigée par la présidente Gwen Iceni. Celle-ci est trop intelligente pour ignorer qu’elle a besoin du Général Drakon, et également trop pour s’y fier. Leurs états-majors respectifs sont tout aussi méfiants. Mais les éventuelles luttes intestines devront attendre : une flotille Syndic, sous les ordres du CECH Boyens, arrive en réclamant le retour de Midway au bercail, une flotte d’Enigmas est trop forte pour la mini marine spatiale de Midway et, enfin, Black Jack lui-même ramène une flotte dans l’espace de Midway, et il n’est pas tout seul.
Toutefois, selon le principe qui veut que les ennemis de nos ennemis peuvent se comporter comme des amis, il va en fait les aider à survivre aux menaces qui peuplent leur espace.
Avant de partir, il leur laisse, en tant qu’officier de liaison, le capitaine Badramont, qui a eu une relation avec le colonel Donal Rogero, lequel sert sous les ordres du général Drakon.
La capitaine va proposer une intervention humanitaire risquée à la spatiale et au gouvernement de Midway. Plus risquée pour elle-même, aussi, qu’elle ne l’avait sans doute pensé.
Campbell est un excellent auteur quand il s’agit d’actions et de batailles spatiales : celles-ci sont convaincantes, et il y en a suffisamment pour satisfaire le plus exigeant des amateurs du genre. Il est dommage qu’il semble nettement moins à l’aise quand il s’agit de construire des personnages, et les relations qu’ils entretiennent, surtout quand lesdits personnages sont de sexe différent.
Cela posé, cette nouvelle trame de romans dans l’univers qu’il a créé autour de Black Jack Geary est loin d’être sans mérite. Pour commencer, il est fort plaisant de voir ce dernier « de l’extérieur », et même par les yeux de ses (ex ?) ennemis. Par ailleurs, il est aussi intéressant de passer du temps sur une planète, pour changer, et de découvrir l’évolution de son gouvernement et de sa diplomatie.
En somme, il s’agit là d’un roman qui fait passer un bon moment de lecture, et dont la fin, où s’accumulent les révélations et les menaces, fait attendre une suite.

Éditions L’Atalante
Coll. Dentelle du cygne
Traduction : Franck Reichert
480 pages – 23 €
ISBN : 978-2-84-172679-0

%d blogueurs aiment cette page :