« Dragons d’une flamme d’été – Nouvelles Chroniques II » de Weis & Hickman

9782811201623Dragons d’une flamme d’été est le deuxième tome des Nouvelles Chroniques. Deux tomes déséquilibrés, à première vue, puisque le premier, Deuxième Génération, est constituée de quelques nouvelles et que celui-ci est un épais roman de plus 600 pages.
Pourtant, il s’agit bien d’un tout, le recueil de nouvelles posant, avec légèreté, les éléments de la chronique plus sombre qui va suivre, d’une grande étape qui verra un changement d’ère pour le monde de Krynn.
A lire dans l’ordre chronologique, après les Chroniques de la Dragonlance et Légendes de Dragonlance, ce tome se déroule une génération après la Guerre de la Lance. Caramon et Tanis sont devenus des messieurs grisonnants, Palin Majere et Steel de Lumelane, présentés dans le tome précédent, sont les deux figures dominantes de cette nouvelle aventure.
Et Raistlin, chouchou de la romancière Margaret Weis, dont je pensais à tort que l’histoire connaissait son point final, fait un retour surprenant et nécessaire.
Alors il y a toujours les défauts qui collent un peu à la Dragonlance : les débuts sont un brin maladroits car les auteurs veulent nous fourguer un maximum d’infos en trop peu de lignes. Beaucoup de rappels sur des passages déjà découverts par le lecteur dans les tomes précédents et un gros background sur les dieux qui aurait pu être distillé plus tôt, au fil des précédentes histoires.
Car, cette fois, les dieux sont plus que présents, pas simplement représentés par le surprenant Fizban : ils deviennent des héros à part entière car c’est de l’une de leurs erreurs que tout démarre. Ayant provoqué la colère de leur Père, Chaos, leur création, Krynn, est menacée et les notions de Bien et de Mal perdent de leur signification face à celle de Survie.
Passées donc les maladresses du début, tout se met donc en place pour une nouvelle guerre, qui renouvelle bien le genre puisque très différente de la Guerre de la Lance, et où l’on retrouvera la deuxième génération aux côtés de Tass et Raistlin.
Bref, si, comme moi, vous aimez le monde de la Dragonlance, vous devriez prendre beaucoup de plaisir avec cette nouvelle histoire.

Milady
Traduit par Mélanie Rouger
Illustration de couverture : Matt Stawicki
ISBN : 978-2-8112-0162-3
642 pages – 23,50 €

%d blogueurs aiment cette page :