« Éphémère – Le Dernier jardin » de Lauren DeStefano

ephemereUn tout premier roman et beaucoup de qualités. Une projection de ce que pourrait être un monde prochain, dans lequel, la totalité des maladies étant éradiquées, l’homme vivrait presque trop longtemps, sauf que… les enfants issus de cette génération privilégiée ne dépasseraient pas les vingt-cinq ans chez les hommes, et moins encore, vingt ans seulement chez les femmes.
C’est dire les enjeux d’une telle société. À peine pire que la nôtre sans doute avec des pauvres encore plus pauvres et des riches encore plus riches. Mais une richesse qui ne se cantonne plus à l’argent. Il faut des enfants pour assurer la pérennité de l’espèce, aussi faut-il enlever un maximum de filles, des « reproductrices » pour la classe dominante, et promouvoir la polygamie. Celles de ces filles pauvres en surplus, on les tue, il y a bien assez de pauvres après tout.
Il ne faudrait pas croire que ces toutes jeunes épouses soient maltraitées, bien au contraire, vivant dans le luxe de cages dorées, choyées, elles n’ont d’autre contrainte que d’engendrer des héritiers.
Si certaines peuvent s’en accommoder, ce n’est pas le cas de Rhine, arrachée à l’affection de son frère et qui, malgré deux sœurs-épouses auxquelles elle va s’attacher et un mari qui l’aime vraiment, n’a qu’une seule idée, s’enfuir. Et ce ne sont pas les recherches révoltantes entreprises par son beau-père, médecin et obsédé par la durée de vie de son fils, qui pourraient la faire changer d’avis.
Il y a bien là une réflexion réelle sur la société contemporaine et sa course à la science non-maîtrisée, sur la lutte des classes et sur les difficultés de femmes à sortir de la catégorie objet où l’autre moitié du ciel continue de nos jours à essayer de les cantonner.
Dans ce sens, malgré un petit côté Harlequin, et quoique l’auteur s’en défende, ce roman de jeunesse n’est pas inintéressant d’autant que les caractères sont soigneusement typés.

Éditions Castelmore
Lu sur épreuves non corrigées
Sortie le 19 août 2011
346 pages – 12,90€
ISBN : 978-2-36231-025-6

%d blogueurs aiment cette page :