« Frey I » de Chris Wooding

freyC’est un livre que j’ai découvert en traînant dans les rayons de la Fnac : Frey de Chris Wooding. J’ai eu un peu appréhension en voyant que le livre faisait plus de cinq cents pages et que c’était un premier tome. Je n’aime pas les gros livres et les histoires qui n’en finissent pas. Je me suis inquiété pour rien. L’histoire se finit à la fin du premier tome.
Pour le reste, j’ai bien aimé. Voilà un moment que je n’avais pas lu de livre aussi sympa. Je ne dis pas que c’est excellent, c’est juste sympa. Ça se lit bien, l’auteur n’est pas parti dans un vocabulaire alambiqué. Ça parle de pirates, de complot, de cape et d’épées, d’aéronefs, de flingues, de magie et de golems. En bref, les ingrédients parfaits pour me plaire.

Ce n’est pas vraiment arcanepunk dans la mesure où la magie et la science sont bien séparées, mais il ne faut pas trop en demander. Enfin, je dis « bien séparées », mais ce n’est pas tout à fait le cas. Visiblement la magie, ou le démonisme comme on l’appelle, a fait de récents progrès technologiques. Il est notamment question d’une chambre à écho, qui combine science et magie.
L’intrigue est assez bien fichue : on a notre dose de rebondissements et de plans à l’intérieur des plans sans qu’on ait peine à suivre. Les héros ne sauvent pas le monde, mais ils trempent dans un complot de grande ampleur. En fait de héros, on a un équipage disparate où chacun se traîne un sombre secret.
Une lecture à conseiller donc. On verra si le deuxième tome tient les promesses du premier.

Éditions Bragelonne
432 pages – 22 €
ISBN : 978-2-35294-446-1

%d blogueurs aiment cette page :