« Huitième continent I – Edgar Poe : Le Dernier cauchemar » de Christian Vilà et Stéphane Collignon

8e 2Une couverture très «classe», c’est déjà un a priori favorable. C’est donc volontiers que j’ai découvert cette bande dessinée dans laquelle Christian Vilà nous livre ce qu’auraient été les derniers jours, si mystérieux, de l’écrivain en suivant le fil d’une de ses œuvres : Les Aventures d’Arthur Gordon Pym. Une façon originale d’accréditer la véracité de cet extravagant roman d’aventures.
Baltimore, septembre 1849. Poe descend du ferry en provenance de Richmond. Que s’était-il passé douze ans auparavant à Richmond ? Qui sont les brûlants ? Le propos restera suffisamment ambigu pour laisser place à l’imagination.
Les illustrations de Stéphane Collignon, soignées et traitées dans des tons assez sombres, sépia, gris… servent parfaitement le dessein de l’auteur en restituant tout à fait l’époque, telle qu’on l’imagine du moins.
Il s’agit au final d’une étonnante mise en valeur d’un des plus remarquables écrivains américains dont l’influence, particulièrement dans le genre fantastique, est demeurée durable, notamment en littérature.
Bel hommage, mérité, et propre à éveiller la curiosité pour l’ensemble des écrits de Poe dont la célébrité, comme c’est souvent le cas, a tendance à laisser la plus grande part dans l’ombre.

Éditions 12 bis
48 pages – 13,50 €
ISBN : 978-2-35648-233-4

%d blogueurs aiment cette page :