« Inébranlable – La Flotte perdue, par-delà la frontière IV » de Jack Campbell

la-flotte-perdue---par-dela-la-frontiere,-tome-4---inebranlable-502769-250-400Alors qu’il est en vacances (on pourrait même considérer cela comme son voyage de noces, si l’on veut) sur Terre, Black Jack est rappelé d’urgence, et échappe de justesse à un guet-apens dans la navette qui le ramène à bord.
Après quelques mésaventures consécutives dans le système solaire, il parvient à Varandal, où on lui ordonne de raccompagner chez eux un convoi de réfugiés syndics originaires de Batara. En parlant avec eux, il devine que la mission est plus piégeuse et piégée qu’il ne le semblait, et il en a confirmation à son arrivée sur place, où il est attaqué par une flotte d’une autre planète.
Ses pérégrinations ne doivent d’ailleurs pas s’arrêter là puisque, dès son retour à Varandal, mission accomplie, il repart pour accompagner les Danseurs sur une partie de leur parcours de retour.
Ce tome montre de façon évidente les bons et moins bons côtés de cette saga. Force est d’ailleurs de reconnaître qu’en l’occurrence les bons côtés l’emportent. En effet, on voit assez peu de conflits Tanya Desjani / Victoria Rione, très agaçants et répétitifs pour le lecteur (en tout cas pour moi !), et d’ailleurs on voit moins que d’habitude Tanya elle-même, ce qui est plutôt un point positif.
L’action y est incessante, depuis le début, et ne manque pas d’intérêt, même si elle est assez décousue, puisqu’elle se déroule dans des environnements – et pour des raisons – très différents, mais cela pourrait aussi être considéré comme un point positif. Par ailleurs, la fin, sans être un cliffhanger, appelle clairement une suite.
En somme un tome classique de l’auteur, qui fait toujours aussi bien son métier.

Éditions L’Atalante
Coll. Dentelle du cygne
Traduction: Franck Reichert
464 pages – 23 €
ISBN : 978-2-84-172686-8

%d blogueurs aiment cette page :