« Jésus vidéo » d’Andreas Eschbach

atalante jésus video esbachStephen Foxx est bénévole sur un chantier de fouilles en Israël. Un débutant, même pas étudiant en histoire, encore moins en théologie. Mais c’est pourtant lui qui fait LA découverte : dans une couche datant de deux mille ans, un squelette dont des dents ont été soignées selon les techniques du XXe siècle, et d’autres non et surtout, à côté de lui, dans une pochette, le mode d’emploi d’un camescope qui ne sera pas sur le marché avant au moins trois ans. Supercherie ? Meurtre ? Quoi qu’il en soit, le professeur Wilford-Smith, responsable des fouilles, fait immédiatement venir son commanditaire, le millionnaire américain John Kaun. Celui-ci comprend immédiatement qu’il est en présence d’un voyageur du temps qui s’est trouvé en Palestine au même moment que Jésus. Qui dit camescope dit enregistrement. Mais où est la caméra ? Alors s’engage une course frénétique pour mettre la main dessus.Ce roman haletant est à mon avis fort bien fait : les personnages sont crédibles, surtout l’écrivain de SF Eisenhardt, qui semble un double quelque peu ironique de l’auteur lui-même, et les réactions, officielles ou personnelles face à la vidéo, potentielle ou réelle. Il a toutefois le défaut de sa qualité : il ressemble davantage à un roman d’aventures qu’à une œuvre de science-fiction. En effet, le voyage dans le temps (thème science-fictif s’il en est !) est constaté, mais non expliqué, ce qui tend à frustrer le lecteur amateur du genre. Pour qui consentira toutefois à se passer d’explication, et à se laisser emporter, c’est une lecture hautement recommandable.

Éditions L’Atalante
Traduction : Pascale Hervieux
608 pages – 25 €
ISBN : 978-2-84-172756-8