"La Cité des livres qui rêvent" de Walter Moers

Hildegunst est un jeune dragon (77 ans à peine), apprenti poète de son état. Ébloui par un manuscrit exceptionnel, il décide d’en retrouver l’auteur anonyme.

Malheureusement, son enthousiasme et sa naïveté vont lui jouer des tours. Quelle idée de se jeter tout droit dans Bouquinbourg ? Un endroit où grouillent éditeurs et agents littéraires, où on peut se faire égorger pour un manuscrit de valeur ? Un endroit où les livres eux-mêmes peuvent tuer ? Et il y en a dans cette ville, des livres : partout, chez les antiquaires, dans les universités et les bibliothèques, dans les rues même où des auteurs sans le sou les écrivent, et jusque dans les catacombes où on les a stockés par milliers. On dit que certains, ni vivants ni morts, dorment oubliés dans les étagères, et qu’ils rêvent…

La Cité des livres qui rêvent est un roman d’aventure destiné à la jeunesse. Il nous offre un voyage dans un univers à la fois étrange et familier : celui des livres et de leurs mystères, celui de ceux qui les écrivent, les vendent, les collectionnent, les aiment, les détestent et surtout les lisent. Ne croyez pas que parce qu’il s’agit de papier, la traversée sera calme. Toutes sortes de créatures hantent les bibliothèques de Bouquinbourg, et certaines vous étonneraient par la taille de leurs dents. Ajoutez à cela la quête artistique d’une jeune auteur n’ayant encore rien écrit de valable, épicez avec une pincée d’humour, et vous aurez une bonne idée de ce qui vous attend.

Dommage que la narration souffre de longueurs. À force de tours et détours dans son univers fantastique, Moers laisse parfois trop longtemps de côté l’intrigue principale, ce qui a tendance à faire trépigner le lecteur. Mais, au final, c’est un de ces livres qui continuent de nous faire rêver une fois refermés. N’hésitez pas à le dévorer. Si vous aimez le dépaysement et que vous êtes un amoureux des livres, vous apprécierez certainement le voyage. Et si vous avez jamais essayé d’écrire, vous profiterez peut-être aussi de la réflexion sur l’écriture qui se cache entre les courses-poursuites et les araignées géantes.

— Livia G.

Editions du Panama
455 pages – 23€
ISBN : 2-75570-072-6

%d blogueurs aiment cette page :