"La Horde du Contrevent" d’Alain Damasio

Amateurs d’étrangeté, La Horde du Contrevent a été écrite pour vous. Ecrite et composée car nous avons là un livre accompagné de sa B.O. qui illustre en douceur les vents forcenés décrits dans le roman. Alain Damasio est un faiseur d’univers de la classe de Philip José Farmer mais le troisième millénaire lui permet d’aller bien plus loin que ce dernier, grâce aux possibilités du multimédia.

Imaginez un monde où tout vit en fonction du Vent. Le Vent, qu’il soit doux ou tempétueux, s’écoule de l’extrême-amont vers l’extrême-aval, toujours. Et régulièrement, depuis les temps anciens, une Horde part, à pied, à contrevent, de l’extrême-aval pour découvrir les mystères et les vents de l’extrême-amont. Actuellement, la trente-quatrième Horde du Contrevent est en route et elle pourrait bien aller plus loin que toutes celles qui l’ont précédée car elle a trois ans d’avance sur la meilleure d’entre elles ! Sur les neufs formes de vent répertoriées, elle en a déjà expérimenté six.

Nous les découvrons alors qu’ils sont en train de contrer ce qui pourrait bien devenir un furvent, accompagné de chrones, poches temporelles aux capacités mystérieuses. Chacun des vingt-trois membres de la Horde s’exprime tour à tour – enfin, il y en a de plus bavards que d’autres ! – annoncé par un glyphe le représentant. Ne vous étonnez pas : le début est incompréhensible. Alain Damasio a inventé un langage avec lequel il faut se familiariser peu à peu, tout comme il faut s’habituer aux changements de tons entre les pensées et les dires de Golgoth, le Traceur de la Horde, volontiers grossier, et celles de Sov le Scribe ou de Caracole le Troubadour, parfois légers, volontiers philosophes. Mais si le début vous paraît aussi difficile que d’avancer face à une tempête dévastatrice, accrochez-vous, laissez-vous apprivoiser, entrez dans la Horde et vous découvrirez un roman fou et logique, dans lequel tous les aspects du vent viennent comme autant de personnages, ouragan destructeur, souffle créateur, langage, musique – avec le CD joint -, respiration? Si certains passages traînent en longueur, d’autres sont d’une beauté à couper le souffle (!). Et Alain Damasio n’hésite pas à rendre hommage ou à parodier, comme avec ce maître d’armes qui parle à la façon de Yoda, amenant un peu d’humour bienvenu dans ce monde rude.

Le tout forme une oeuvre étrange et exigeante, tant de l’auteur et des personnages que du lecteur qui doit s’accrocher pour ne pas être emporté par les vents, lassé de l’effort à fournir. En un mot, ce n’est pas un livre facile, mais c’est un livre qui mérite qu’on s’immerge en lui.

Un site est consacré à La Horde du Contrevent : lahordeducontrevent.org conçu par le studio La Mandarine, dont l’intérêt est le surcroît d’informations qu’il apporte sur la Horde et son univers, ainsi que de nombreux croquis des personnages ou des paysages, de plusieurs illustrateurs. On regrettera que ces très belles images soient réservées aux heureux possesseurs d’un ordinateur muni d’une bonne connexion Internet (le site est beau mais lent) mais c’est le problème des sites proposant illustrations, musique et même vidéo.

La Horde du Contrevent devrait donner envie de découvrir le premier roman d’Alain Damasio, La Zone du Dehors paru chez CyLibris et les autres CD d’Arno Dolyvan. Mais aussi de faire de la voile, de randonner envers et contre vent – ou de s’abriter du mieux qu’on peut des tempêtes de notre monde – et de respirer, profondément, et de souffler, à notre tour.
Lucie Chenu

Editions La Volte
Couverture de Miss APA et Betty B.
Musique composée par Arno Alyvan
544 pages
%d blogueurs aiment cette page :