"L’Archipel céleste – La Quête d’Espérance III" de Johan Heliot

Ce troisième et dernier tome de La Quête d’Espérance s’ouvre sur la poursuite de cette dernière par les Pirates de fer. À l’immense surprise de tous, et notamment de Légyria, son capitaine, le vaisseau qui avait toujours croisé dans les sables avait pu s’engager dans les eaux de l’Ephrat, grâce à Izaïn. Mais voilà qu’à la stupeur et à la rage de Kerviel, le Roi des Gueux, il s’élève à présent dans les airs faute d’autre échappatoire. Ses passagers sont cependant loin d’être sauvés puisque les courants aériens l’entraînent vers l’île même des pirates. Pourtant, en dépit de son énergie qui commence à s’épuiser, à bout de ressources, Espie va-t-elle, dans un ultime effort, leur donner une possibilité de survie.
Ainsi, Izaïn et ses amis découvriront-ils l’origine du jeune homme en même temps que celle de ces immenses gastéropodes qui sillonnent depuis si longtemps les déserts de leur terre.
Ils ne seront pas tirés d’affaire pour autant car ni Janken, le capitaine pirate, ni Kerviel ne comptent abandonner. Celui-ci d’autant moins que Milfork, le redoutable conseiller que lui ont adressé les pirates, le presse de récupérer les fugitifs pour s’assurer la possession du livre d’Izaïn.
Parallèlement, Fentz s’est bien involontairement enrôlé aux côtés de Vries, un soldat de fortune, lorsque la ville d’Hujin, sous le commandement d’Urkhan, s’est soulevée contre ses voisins. Une de ces guerres aux alliances incertaines dans laquelle Kerviel entend bien jouer un rôle en choisissant le vainqueur pour en tirer un maximum de profits.
Mais aucune victoire n’est jamais prévisible dans un désert de sable où le moindre grain peut enrayer la machine : un Fentz pris dans l’engrenage, un Orso courageux, un sage Guérison, un Renégat même…
Un roman destiné à la jeunesse bien mené, original et plein de bons sentiments tout en évitant le côté moralisateur dans lequel il est si facile de glisser. Une histoire vite lue mais bien agréable. Et une mention pour l’illustration de couverture due à Manchu.

— Hélène

Éditions L’Atalante
Coll. Jeunesse
159 pages – 10 €

ISBN 978-2-84172-526-7

%d blogueurs aiment cette page :