« L’Assassin Royal » de Robin Hobb

Comment définir le cycle de « L’assassin royal » de Robin Hobb ?
La meilleure des définitions serait de dire Heroic Fantasy, mais est-ce bien le cas ?

Oh ! Tous les ingrédients se trouvent réunis… monde semi-moyennageux, avec des pouvoirs magiques et des combats à l’épée ! Mais ce serait un peu réducteur… L’histoire est celle d’un bâtard d’un des princes royaux. Pour qu’il ne puisse pas devenir un danger pour le trône, le roi a l’idée de le transformer en un membre de sa diplomatie de l’ombre… Un assassin !
Là-dessus se greffe une guerre du pouvoir et une guerre tout court contre un ennemi vicieux et sans pitié…
Le cycle se lit très bien avec le défaut inhérent à ce genre d’histoires… C’est un peu délayé… et chaque tome (à part les deux premiers) pousse le lecteur à lire le suivant pour ne pas rester sur sa faim (fin ?).
Ceci n’est pas très grave, si on a la possibilité de dévorer les différents livres (en france dans l’édition Pygmalion ils sont sortis au compte-goutte) à la suite. Maintenant c’est possible ou dans la collection « France-Loisir » ou « J’ai lu ».

Les différents titres en français :
– L’apprenti assassin,
– L’assassin du roi,
– La nef du crépuscule,
– Le poison de la vengeance,
– La voie magique,
– La reine solitaire.

Bonne lecture. Et n’ayez pas peur de crier avec les loups !

%d blogueurs aiment cette page :