"Le Chemin des ombres" de Jérôme Noirez

Un joli conte très-très librement inspiré de la mythologie japonaise dont on trouvera une brève notice en fin de livre.
Dans Nichu, calme petit village, la jeune Amaterasu mène une vie teintée de mélancolie alors que Susanowo, son frère, adolescent brutal et irréfléchi vit en solitaire dans la forêt. Tout pourrait continuer son petit bonhomme de chemin si deux évènements ne survenaient au même moment sans que rien ne les relie. Hasard ou destin ?
La puissante et ambitieuse reine Himiko, celle qui a pris le nom de Yamataï et que servent magie et démons, envoie un ambassadeur auprès de la jeune Amaterasu, esprit de son village, dont elle entend qu’il rejoigne son royaume. Entreprise de conquête où l’on utilise d’abord la carotte avant de sortir le bâton.
Parallèlement, Susanowo, persuadé par une vision que sa mère morte souhaite voir ses enfants la rejoindre, décide d’enlever cette sœur, à laquelle il voue une affection enfouie sous la plus violente des jalousies, pour la conduire au royaume des morts… espérant sans doute aussi y retrouver ce père parti sans retour et qui lui a tant manqué.
Nous les accompagnerons lors cette quête dans laquelle ils seront suivis par Sanetsu, le guerrier, qui s’est engagé à retrouver la jeune fille, pour y découvrir avec eux ce qu’ils ont longtemps porté, avant leur retour à Nichu et sa prise d’assaut par les soldats d’Himiko et ses redoutables prêtresses.
Cela m’a bien plu. Il faut dire que les mythologies me passionnent en général et que le Japon a un petit côté tout à fait fascinant.
Au demeurant, Noirez écrit très bien et son utilisation du présent donne ici une touche particulièrement moderne à un texte assez dépouillé. Point de longueurs inutiles – moins de deux cents pages glossaire compris – ce qui, à une époque où la fantasy tombe facilement dans la logorrhée littéraire, est un parti pris tout à fait plaisant.

— Hélène

Éditions J’ai Lu
189 pages – 5,60 €
ISBN : 978-2-290-02112-5

%d blogueurs aiment cette page :