« Le Clan Fimbulsson » de Ludovic Deloraine

clan-fimbulssonPas de grands rêves ici. Trois clans qui se sont mêlés au cours des générations pour survivre dans le Vert-Lieu, un coin relativement épargné du grand nord. Mais dans la guerre des dieux et des géants, cette époque n’est qu’une courte parenthèse. Le froid a repris ses droits, la terre ne produit plus assez, les loups rôdent. Mirdhir, le meilleur des éclaireurs du clan, envoyé auprès de l’Ermite, n’est pas revenu.
Il n’y a d’autre choix que l’exil, même si c’est un choix douloureux auquel leur chef, Fathurk, s’est décidé avec le conseil de leur chamane Muithrand.
Commence une longue marche pour un peuple traqué par les loups et qui devra passer par le territoire des géants de givre. En chemin, ils trouveront une étrange créature qui leur servira de guide.
La mythologie scandinave, sous laquelle s’écrit leur périple, n’est pas des plus tendres. C’est donc l’histoire d’un peuple rude que celle-ci, dans laquelle il faut être le plus fort pour survivre et où les valeurs morales sont assez différentes des nôtres.
Aussi, lorsque après avoir retrouvé Mirdhir, ils apprendront que l’Ermite veut rencontrer les trois plus forts de leurs jeunes guerriers, ce sera tout naturellement Eidredh, le futur chamane, Thorrik, le puissant fils du chef, et Alarik, plein de courage et de doute, qui seront choisis. Les trois meilleurs amis, même si les deux premiers, encore célibataires, se disputent l’amour d’Alixe, peu pressée de se déterminer entre deux jeunes hommes si vaillants ; ainsi naissent les légendes…
Une seconde partie s’attache plus spécialement aux pas de Lokar, le fils d’Alarik, à son caractère étrange et à son curieux destin car, en fin de compte, ce sont toujours les dieux qui décident… et le bonheur des hommes fait rarement partie de leurs soucis.
Peu de douceur à espérer ici. Beaucoup de souffrances, de sang et de larmes, de cette brutalité même qui s’est penchée sur le berceau de toute civilisation.
Une toute autre approche de la fantasy qui n’est assurément pas inintéressante.

Asgard Éditions
233 pages – 19 €
ISBN : 978-2-919140-07-7

%d blogueurs aiment cette page :