"Le Prince de Bactriane" de Muriel Carminati

C’est au cours de son voyage vers le lointain royaume d’Açoka que Mégasthène va rencontrer l’exubérant Diodote et découvrir que celui-ci ne manque cependant pas de courage. Après tout l’amour rend bavard et si Mégasthène, malgré sa fierté de devenir ambassadeur des Séleucides, éprouve quelque regret de quitter sa famille, Diodote, lui, est tout au bonheur de retrouver la sienne et, surtout, la belle Olympias dont il est resté trop longtemps séparé.

Hélas, si l’adorable jeune fille lui rend volontiers ses sentiments, elle n’est pas celle que son père lui a choisie. Après tout, elle est n’est « que » la fille du général Thrasybule, le brillant vainqueur de tribus nomades de plus en plus inquiétantes mais est-ce suffisant pour le fils du satrape de Bactriane ? Une Bactriane dont il entend bien devenir le prince ?
Le sort de Diodote est alors fixé, c’est la belle princesse captive Sourayoum qu’il devra épouser. Il ne le veut pas ? qu’importe ! Son père le veut, la jeune fille aussi et toutes les larmes qu’il pourrait verser ne rendront pas la vie à la charmante Olympias.
L’enlèvement du jeune homme va briser net ce mariage arrangé… et Sourayoum, qui n’en est pas innocente, aura tout le temps de s’en mordre les doigts.
C’est au prix d’une longue aventure que Diodote, devenu esclave, retrouvera son ami Mégasthène à la cour du roi Açoka et il aura appris, entre temps, le prix de la sagesse et de la vraie liberté. L’enseignement qu’il aura tiré d’un séjour auprès des bouddhistes sera entendu par le roi philosophe que le jeune ambassadeur n’aura pu tout à fait convertir aux lumières grecques et c’est en réfléchissant à ce que l’Orient pourrait, lui, apporter à l’Occident, que les deux jeunes gens repartiront vers Bactres.
Un roman pour la jeunesse qui change agréablement des poncifs habituels et donc à lire avec plaisir.

— Hélène

Éditions Le Navire en pleine ville
218 pages – 17€
ISBN 978-2-916517-17-9
%d blogueurs aiment cette page :