"Le Soldat chamane VII – Danse de terreur" de Robin Hobb

Quelle que soit sa mauvaise volonté, Jamère est bel est bien prisonnier dans le corps de Fils-de-Soldat et, s’ils partagent de l’amour pour Lysiane et le désir de protéger le peuple ocellion contre les gerniers, cela ne les rapproche pas pour autant. Tous les efforts de Fils-de-Soldat pour que leurs deux esprits s’harmonisent sont donc voués à l’échec.
Pourtant, même si celui-ci dirige leur corps et peut s’isoler des pensées de Jamère, tous deux savent bien devoir en passer par Kinrove, l’Opulent des opulents, dont la magie est la plus forte du peuple ocellion. Dire que Kinrove les recevra avec aménité serait mentir. Comment verrait-il d’un bon œil ce jeune rival ? Mais, d’un autre côté, puisqu’il faut en passer par lui, Fils-de-Soldat est tout prêt à s’incliner pour que Kinrove accepte de mettre le pouvoir de la danse, qui lui est propre, au service d’une attaque contre Guétis. C’est oublier que ce pouvoir est essentiellement défensif et , aussi, que le sort des Danseurs est assez effrayant.
Pourtant, en s’opposant tout à la fois à ses projets et à ceux de Kinrove, Dasie, une jeune Opulente désireuse d’action va finalement entraîner la guerre espérée. Jamère réussira-t-il à l’empêcher d’être meurtrière pour ceux qu’il aime ?
Et cette personnalité « double » qui lui a créé des affections dans les deux camps ne facilite rien.
Comme toujours Robin Hobb donne à ses personnages une densité dont l’intérêt l’emporte fatalement sur le déroulement de l’action mais participe également au plaisir de la lecture. En attendant le huitième et dernier tome donc…

— Hélène

Éditions J’ai Lu
285 pages – 7,10€

ISBN : 978-2-290-02723-3

%d blogueurs aiment cette page :