"Le Souffle du rêve" de Bernard Henninger

Il s’agit ici d’un tout petit livre, une novella en deux parties suivies d’un épilogue. Bernard Henninger y conte l’histoire de Niña, jeune fille un peu solitaire parce qu’elle rêve. Mais il ne s’agit pas des rêves si pragmatiques de ses collègues. Non, elle rêve de voler. De voler comme les oiseaux et elle s’en console un peu en nageant et en plongeant, le saut de l’ange.
Cependant, à la piscine, comme partout, l’inattention peut vous valoir quelques déboires, tels qu’une belle bosse quand on heurte un autre nageur. Mais quand c’est un vieux monsieur très courtois qui insiste avec sa bienveillante épouse pour vous raccompagner chez vous, qui hésiterait, même avec un naturel un peu méfiant.
Là va débuter l’aventure, car la vieille dame se présente comme une chamane qui pourrait l’aider à réaliser son rêve. Il y a tant de drogues hallucinatoires ! Et Niña souhaiterait tellement y croire ! Après tout, il n’y faudra que neuf mois. Ce n’est pas si long. Toute sa vie en serait changée. Et, oui, toute sa vie sera changée. Pas la sienne seulement.
Voici un conte fantastique, très cruel aussi, mais qui révèle une imagination véritable, de celles qui, en effet, ont des ailes.
Il ne s’agit certes pas de mon genre préféré, mais je ne regrette pas ma lecture, malgré une mise en page assez « serrée » partiellement compensée par une belle illustration de couverture. Une jolie démonstration de ce que l’auto-édition ne se justifie pas systématiquement par le manque de talent.

— Hélène

Éditions Le Souffle du rêve
126 pages – 8,4 €
ISBN 978-2-952-73705-0

%d blogueurs aiment cette page :