"Le vieil Homme et la Guerre" de John Scalzi

Dans le futur, l’espace a été colonisé par l’homme et la Terre se retrouve isolée. Pour partir dans l’espace, une seule possibilité : s’engager dans l’armée pour 10 ans minimum.
Une condition, signer le jour de ses 65 ans ! Une armée de papy dans l’essssspppppaaaaaceeee !
Que cache cette proposition ?
Le héros décide de tenter le coup, après tout sa femme est morte et son corps commence à le lâcher, alors, il part pour l’aventure.
Là, ce qu’il découvre se révèle bien au-delà de tous ses espoirs et ses craintes.
Il se retrouve dans un corps de vingt ans, amélioré et vert.
Les Terriens ne sont pas les bienvenus parmi la multitude de races extraterrestres.
Les trouffions sont de la chair à alien… voire des casse-croûte.
Beaucoup de petites choses à assimiler, mais ce n’est pas tout.
Il croise les brigades fantômes, composée des clones des personnes mortes avant de rejoindre l’armée, son épouse.
Comment arrivera-t-il non pas à survivre, mais aussi à reconquérir sa femme, ou plutôt son clone ?
Le tout donne un roman très intéressant, dans un monde prenant, même si peu sympathique.

Un auteur à découvrir ainsi que ses autres romans (qui se déroulent ou non dans cet univers).

— Philippe Halvick

Éditions L’ Atalante
Collection : La Dentelle du Cygne
Traduit par Bernadette Emerich
Poche: 373 pages
ISBN-10: 2841723569

%d blogueurs aiment cette page :