"L’Eau noire – Les Cités Intérieures II" de Natasha Beaulieu

Londres

David Fox à échoué à maintenir Kaguesna, la Cité qu’il porte dans son esprit, intacte et déserte. L’étrange immortalité qui lui est accordée en récompense va-t-elle prendre fin ? Alors lui vient l’envie de laisser une trace de son passage. Une construction grandiose qui abriterait les œuvres d’arts, les livres recueillis aux cours des ans. Pour ce projet il a choisi une architecte de renom : Miss Blackwall… qui, très vite, l’intéresse aussi pour d’autres raisons.

La Cité de Penlocke
À Penlocke, on dort le jour, on vit la nuit. À cause de la lumière insupportable. Et on ne sort jamais de la cité car Penlocke est une prison.
Pour Randy, serveur au Sensastrip, c’est normal. Il n’a jamais rien connu d’autre. Et il ne s’en était jamais soucié avant d’avoir rencontré Stick. Avant de devenir son amant.
Stick, qui parle d’autres cités, qui peut s’en aller ailleurs. Stick qui voyage grâce à l’eau noire.

Montréal
Mercury Chesterfield, 94 ans, un corps d’ado, le don de sauter des hauteurs impressionnantes ou de suspendre le temps. Mais tout contact charnel avec un homme lui est néfaste, l’obligeant à fuir.

François Moreau n’a plus de nouvelles de ses « amis étranges »… mais voilà que, sous ses yeux, un étrange androgyne sort de l’eau ! Ce dernier, Stick, lui apprend qu’il est à la recherche de Jimmy Novak ! François accepte de l’aider pour qu’en échange Stick l’aide à retrouver Mercury, avec qui il a eu une rencontre dramatique.

Nouveau départ : une autre cité, de nouveau personnages. Mais nouveaux ou anciens tous sont attachants. Ensuite leurs destins s’entrecroisent et tous les éléments se combinent pour former une intrigue haletante. Récit complexe et de haute qualité.

— Sylvie

Éditions Alire (Fantastique / Noir)
403 pages
N° ISBN : 2-922145-75-1
%d blogueurs aiment cette page :