Les Brèves du Crépuscule

Brèves du Crépuscule est le premier webzine proposé par le site/forum Songes du Crépuscule. Et disons le tout de suite, pour un coup d’essai, c’est une réussite !

Bon, pour en profiter, il va vous falloir passer outre une maquette un peu austère et rébarbative. Le fond « parchemin » n’améliore pas vraiment la lisibilité, et le reste est au minima (le texte n’est même pas en justifié.)

Mais passons sur la forme pour aborder le fond. Et là, il y a de quoi régaler le connaisseur.
Contrairement à la plupart des ouvrages de ce genre, il n’y a pas ici de thème principal (les nouvelles correspondent en effet à des appels à textes différents).
A priori, le seul point commun est donc la taille, puisque ce sont tous des textes courts.
Et pourtant, il se dégage de l’ensemble une forte impression de cohérence. Les nouvelles semblent se répondre et nous guider dans un monde empreint de poésie et d’une certaine nostalgie.
Peu d’action ou d’émotions fortes, mais des histoires subtiles et prenantes, mélancoliques sans tomber dans le pathos, qui ouvrent d’intéressantes pistes de réflexion.

« Couleurs Nuptiales » de Menolly.
Réflexion sans concession sur le couple et sur le joug imposé à la femme au nom des traditions ou de la religion, ce texte fait l’effet d’un coup de poing au ventre. Peu importe que l’on puisse deviner la fin avant l’heure, cette nouvelle réussit le tour de force d’être à la fois violente et tendre, puissante et subtile, et surtout de bousculer suffisamment le lecteur pour l’amener à se remettre en question.
À ne pas rater !

« Nuage Mécanique » de Dorban Oma.
Plus classique, ce court texte de science-fiction décrit les états d’âme d’une intelligence artificielle dans un contexte de fin de monde. Malgré quelques longueurs, ce monologue intéresse par la description de l’homme vu par la machine et la perspective qui en découle, mais aussi grâce à une excellente ambiance.

« Ce soir, encore » de Don Lo.
Ce texte est une réussite. L’emballage est par moment un peu lourd et certaines tournures pourraient faire perdre prise au lecteur inattentif. Ce serait d’autant plus dommage que c’est sûrement la nouvelle la plus émouvante de cet ouvrage. L’histoire évolue entre un chevalier-noir /automobiliste et une fillette apeurée, pour nous amener sur un final désarmant, au ton juste et qui évite avec brio le piège du sentimentalisme bien pesant.
Le seul regret qui vient à l’esprit est l’impossibilité de faire écouter aux lecteurs la bande-son à l’origine de l’appel à textes. Cela aurait vraiment mis en valeur la dextérité de l’auteur !

« L’autre côté », de Aurélie Ligier.
Partant d’une illustration au ressort plutôt comique (celle qui précède la nouvelle), ce texte prend le parti d’une légèreté de ton pour mieux amener une histoire difficile.
Un homme a perdu la mémoire, se prend pour un dragon et part à la pêche aux souvenirs… Évidemment, le truc de l’amnésie n’est pas nouveau, et l’idée d’un jour sans fin a déjà été vue ou lue, mais la mise en perspective est ici très réussie et le final tient toutes les promesses d’un texte prenant et… surprenant.

Les Brèves du Crépuscule propose aussi des articles, sur les Sirènes et les Tempestaires, par Napalm Dave, ou encore le monde de la Roue du Temps par Vanyel, ainsi qu’une interview des illustrateurs du webzine.
Mention spéciale à l’article Cçspa de Don Lo (encore lui !) qui est léger, drôle et qui constitue en prime un petit guide de lecture (surtout pour ceux qui n’ont pas encore lu Neverwhere…)

Normalement, vous ne devriez même pas être en train de lire cette conclusion, trop pressés que vous êtes d’aller cliquer sur le lien en bas de page pour vous procurer ce nouveau webzine qui démarre vraiment très fort.

— F-Xavier Bornes

« Les Brèves du Crépuscule » : webzine gratuit
43 pages
Éditeur : « Songes du Crépuscule »
Téléchargeable à l’adresse suivante : brevesducrepuscule.free.fr/Webzine/CroiseeCrepuscule_Vol1.pdf
Le forum : songes-du-crepuscule.naturalforum.net

%d blogueurs aiment cette page :