"Les Insoumis – Le Cycle de Lahm II" de Chris Debien

Voici donc le deuxième tome du roman précédemment publié sous le titre de Cycle de Khëradön, et dont le titre d’Insoumis traduit bien la mise en place des forces d’opposition.
Luther, bien sûr, le tout premier qui, à l’issue de son combat avec la reine Hazel, sa mère, passée du côté des forces obscures, se retrouve dans des limbes infernales. Or, pendant que celle-ci s’est alliée au démon Yolöth pour s’assurer de la conquête de l’ensemble des territoires et y régner à jamais par le Mal, Luther, torturé par les étranges cénobions, cherche à s’enfuir. Il y sera aidé par un petit groupe d’enfants mutilés vivant aux marges du monde, et la pitié et la rage l’amèneront à trouver en lui la force de la Lahm.
Il en ira de même pour Arax, momentanément disparu le temps de sa mise à l’épreuve par Graäne, l’inquiétante arachne et dernière des Vigilants qui veillaient à l’équilibre des magies de l’Éclat et de l’Obscure.
Nous retrouvons également Yana qui, dans sa recherche désespérée de Yarël, pénétrera un monde bien étrange où, peut-être, l’aidera-t-on ; parallèlement, Maë prendra la tête de la révolte contre Karän. Mais une simple servante, fut-elle reine et Invisible, est-elle de taille contre le puissant mage ?
Loulïn, enfin. Il faudra bien du courage à la petite fille qui, demeurée seule dans les monts carnassiers après la disparition d’Arax, mettra toutes ses forces à sauver le général Hamön, gravement blessé et inconscient.
Des personnages attachants et une histoire qui l’est également, pourtant la structure du récit, par petits bouts hachés, en rend la lecture d’autant plus agaçante que ce parti-pris d’écriture est encore accentué dans ce second tome. Il ne s’agit plus de trop courtes scènes d’action, mais, parfois, juste de quelques phrases jetées là « au hasard » et qui rompent le suspens plutôt que le renforcer. Dommage.

— Hélène

Éditions J’ai Lu
315 pages – 6,00€

ISBN : 978-2-290-02405-8

%d blogueurs aiment cette page :