"L’invité malvenu" de Barbara Hambly

Kyra la Rousse entend bien passer les épreuves requises pour être admise parmi les mages. Ce n’est pas pour rien qu’elle a quitté sa famille, à la fois de façon délibérée mais aussi chassée par son père, Gordam Peldyrin, riche bourgeois d’Angelshand. Il n’est pas aisé, en effet, de faire carrière avec une fille qui s’obstine à la magie, surtout quand on s’est chargé d’envoyer au bûcher Tibbeth, le mage qui l’instruisait.
Seulement, voilà, en recevant une lettre de sa sœur, la jeune Alix, lui apprenant son mariage proche, Kyra ne peut s’empêcher de le relier à tous les présages de mort apparaissant depuis quelques temps dans ses pratiques. Aussi, pleine d’inquiétude, prend-elle le risque de s’inviter aux noces de sa sœur, quitte à braver son père pour cela.
C’est peu de dire qu’elle est mal accueillie, malgré la joie de sa sœur, car Gordam n’entend pas qu’elle lui cause la moindre honte.
Et pourtant, en dépit de son désir de passer inaperçue, comment ne serait-ce pas le cas ? Non seulement Kyra est assez maladroite, mais se vêtir des robes trop habillées de sa sœur ne lui facilite pas la vie. Rechercher dans tous les recoins de la demeure un sortilège lorsqu’on a aucune idée de sa nature n’aide pas non plus. Quant à repérer le mage qui en serait l’auteur, autant chercher une aiguille dans une botte de foin, car les seuls que l’on tolère encore en ville adoptent un profil plutôt bas. Cependant, elle doit trouver, il le faut absolument, car elle est désormais certaine qu’Alix mourra au cours de sa nuit de noces. Alors, le mariage sera retardé jusqu’à ce qu’elle trouve, et elle ne va pas lésiner sur les grands moyens.
Qui pourrait être assez malfaisant pour nuire à cette jeune fille jolie et charmante ? Un marchand rival qui aurait pris ombrage de cette alliance de fortunes ? Une femme jalouse du fiancé ? Pourtant, l’apparence rustique du pauvre Blore Spenson ne parle pas en sa faveur, mais il est tellement riche ! D’ailleurs, ce n’est pas un mauvais garçon et il va finir par aider Kyra dans ses recherches. Seulement quand ils vont trouver, les difficultés commenceront à peine…
Barbara Hambly possède un don particulier, une manière de débuter ses romans d’une façon toute gentillette qui prêterait presque à sourire. L’impression que l’on entre dans un roman à l’eau de rose qui, sans que l’on s’en aperçoive le moins du monde, glisse l’air de rien dans tout autre chose. Cette histoire-ci touche à peine à la fantasy et elle n’a pas l’étoffe du Cycle de Darwarth ou du remarquable Fendragon mais, en dépit d’une traduction désolante, j’ai pris grand plaisir à la lire. C’est pourquoi je n’hésite jamais devant un nouveau livre de l’auteur et, cette fois encore, je n’ai pas été déçue.

— Hélène

Éditions Le Livre de poche
443 pages – 7,5 €
ISBN 978-2-253-11693-6

%d blogueurs aiment cette page :