« L’Option Excalibur » de David Weber

option excalibur2Alors que la flotte dirigée par Lord Cathwall fait voile vers la Normandie pour soutenir les prétentions d’Édouard III au trône de France, une terrible tempête s’est levée. De nombreux vaisseaux ont déjà sombré auprès du sien et, malgré tout son courage, Sir George Wincaster, baron de Wickworth, se sait perdu ainsi que son équipage. Quand, brutalement, se dessine au-dessus d’eux une immense silhouette aussi étrange qu’inquiétante. Voilà que, juste là, la mer s’apaise et que les navires, au lieu d’y sombrer, sont à présent aspirés dans les orifices qui s’ouvrent dans la monstrueuse apparition.
Est-ce Dieu qui vient les sauver, comme l’espère le père Timothy, leur confesseur ? Mais non. À leur grande stupeur, sir George, épouse et fils, chevaliers, archers, domestiques et tous ceux et celles qui suivent les armées en campagne, même les chevaux, vont se retrouver dans un immense astronef.
S’il leur est difficile de concevoir les technologies inconnues qu’ils découvrent et, bien davantage, les créatures extra-terrestres qui les manipulent, ces dernières sont bien humaines par leur manque de philanthropie. Ainsi, les rescapés du naufrage sont-ils loin d’être sauvés. De gré ou de force, il leur faudra servir de mercenaires « barbares » pour contraindre des peuples « barbares », telle est l’éthique de leurs ravisseurs.
Les capacités de stratège et de guerrier de sir George seront à la hauteur. Et puis, ne dirige-t-il pas des chevaliers anglais ? Et ne dispose-t-il pas d’archers anglais ? Lesquels, comme chacun sait, sont les meilleurs du monde ?
Une lecture drôle et donc agréable en dépit d’une chute attendue et bien logique mais qui détone pourtant. Clin d’œil à la série des Honor Harrington ou irrépressible besoin d’y revenir… Bref, un peu dommage, mais après tout, je ne vais pas bouder ce moment d’amusement.

Éditions L’Atalante
380 pages – 20 €
ISBN : 978-2-84172-535-9

%d blogueurs aiment cette page :