« L’Ouvreur des chemins – QuanTika II » de Laurence Suhner

Logo QuantikaCe deuxième tome fait suite à Vestiges, roman qui a obtenu les prix Bob Morane et Futuriales 2013.
En suivant cette intuition qui la poursuit en rêve, Ambre Pasquier, la jeune exobiologiste envoyée de CosmoTek et secondée par l’armée, est bien parvenue à ce qu’elle espérait.
Découvrir dans les entrailles de la planète Gemma le parfait artefact laissés par ces fameux Bâtisseurs de légende. Une sorte de temple, dirait-on, aux parois couvertes de symboles singuliers. Et au cœur de ce temple, une colonne fluide de nature indéterminée lui servant d’axe et de soutien. C’est pour obéir à cet appel inconscient qu’elle s’y est dirigée en même temps que Seth Tranktak, également happé par cette voix impérieuse qui s’exprime dans leur pensée.
Avec une différence toutefois. Au moment ultime de sa fusion dans cette entité, Ambre, dont l’inconscient est resté à l’écoute d’une autre voix, celle de celui qu’elle appelle son Dieu Noir, s’est sentie trahie et s’est échappée avant que tout ne s’effondre autour d’eux.
Ainsi, pendant la débâcle qui s’ensuivra et permettra aux survivants de s’échapper, le Dieu Noir, être venu en réalité d’une autre planète, emportera-t-il Ambre à l’abri. De façon momentanée. L’Étranger, Tokalinan, appartient en effet au même monde que celui dont est issu Ioun-ké-da, cette créature prisonnière de l’artefact qui a cherché à se libérer.
Bien que cette libération soit incomplète par suite du retrait d’Ambre, un axe de vide qui menace de tout anéantir s’élève déjà vers le ciel. Tranktak, lui, complètement subjugué, n’a plus qu’une idée, ramener Ambre pour parfaire la puissance destructrice de Ioun-ké-da. Il peut compter à la fois sur de nouveaux pouvoirs qui l’ont persuadé de sa nature divine et sur l’aide des militaires terrifiés.
Les rebelles, eux, comme ils sont venus en aide à l’équipe de Tetra par égard pour le père de Kya, accepteront d’abriter la jeune femme et Tokalinan.
Car c’est bien dans le seul but de contenir cette force qui pourrait tout anéantir que le Grand Arc a été conçu par les siens.
Cette course entre deux êtres qui dépassent les humains, avec un côté très manichéen, se déroule avec pour contrepoint les souvenirs qu’Ambre avait soigneusement enfouis dans sa mémoire et qui émergent peu à peu. Cauchemars d’une enfance à Mumbaï où les dieux oubliés du panthéon hindou se confondent avec les forces en présence.
Un mélange de science et de mythologie qui rend cette lecture d’autant plus plaisante, même si elle n’atteint peut-être pas le niveau du premier tome, la nouveauté s’étant forcément un peu estompée. Cela ne m’empêchera pas d’attendre la suite avec quelque impatience.

Éditions L’Atalante
458 pages – 23 €
ISBN : 978-2-84172-651-6

%d blogueurs aiment cette page :