Marmite & Micro-onde n°15

There is a house in ma cuisine
They call the miiiicro-onde…

(Sur l’air de « House of du Pénitencier »)

Rien ne ressemble plus à un M&M n°14 qu’un M&Mn°15, à part toutefois la maquette, le nombre de pages et la qualité du contenu. En gros, on y gagne sur tous les plats.
La maquette donc : passé en A5 (pour le format papier, mais ça change aussi en PDF, vous verrez), le zine perd une colonne mais gagne en clarté. En effet, deux colonnes et des lignes courtes c’est la facilité de lecture assurée, même à l’écran. La typo passe aussi de l’Helvetica au Times, pour plus de rondeur et de classicisme.
Côté contenu, les 24 pages gagnent en tenue et en homogénéité. Philippe Heurtel est au piano dès l’édito et intervient en ponctuant l’édition d’une chronique pour le hors-série de Notes de merveilles et d’une découverte qui pourrait foutre les jetons si on la rencontrait au détour d’une cuisine un peu sombre (le presse-citron alien, brrrr).
Bien mis en bouche, on peut attaquer les nouvelles d’un bon appétit.

On a la gastronomie qu’on mérite, par Brice Favre
Hilarante recette de polenta au laser, ou comment se cuisiner un avenir OGM. C’est bref, drôle et sans cholestérol. Mamma mia ! A noter aussi l’illustration de Tim Rey, d’un style frais et léger qui passe bien sur cette polenta.

Le Goût de l’Ambroisie, par Olivier Gechter
Après une entrée magistrale, le soufflé se dégonfle légèrement autour d’un contrat déjà très vu. Malgré la belle écriture fluide, difficile de rester accroché. On savoure quelques tournures (Ah, cette « révolution de palais » !), on guette les noms à tiroir, mais surtout l’on attend la scène finale avec appétit (belle description du trajet d’une sensation). Une histoire qui peut laisser… sur le flan.

Le Nouveau Régime de Pétula, par Timothée Rey
Heureux qui comme Pétula a fait un long voyage gastronomique. Une histoire en forme de conte discrètement érudit, dont la morale attendue ne déroge pas au diététiquement correct. Bien écrit, mais sans grande surprise, surtout pour qui connaît un peu les capacités de M. Rey au clavier comme au fourneau.

Sweet River, par Baldwulf
Balade poétique dans un rêve entre Hansel & Gretel et la chocolaterie de Willy Wonka. Ce décor de sucreries peut enchanter les papilles ou rester sur l’estomac.

La patate (légende rurale), par Rodolphe Guerra
Au début, on se dit que ce brave Rodolphe nous promène un peu : tous ces détours et descriptions détaillées pour ne pas entrer dans le vif du sujet…. Puis, lorsqu’il se met à imbriquer les malédictions, on a envie de courir au bout pour voir la fin. C’est par là qu’il nous tient ! Bien sûr, on trouve bien quelques formules qui auraient fait le bonheur d’un Malausène période Marchande de Prose (« … répéta un chœur de bouches bées. », « … glapirent les langues effarouchées ! »), mais le procédé retors de l’étirement d’intrigue rend la chute encore plus savoureuse. Bref, le parfait dessert pour cette bien bonne Marmite.

En conclusion ? Une confirmation : 15, c’est plus que 14… et c’est meilleur aussi !

— Don Lo

Marmite & Micro-onde
Téléchargement gratuit : marmite-et-micro-onde.org
Version papier : 1,59€ ou 3 timbres à 0,53€
Commande : Philippe Heurtel, 9-11 rue des Lavandières St Opportune – 75001 Paris

%d blogueurs aiment cette page :