"Reine de mémoire III – Le Dragon Fou" d’Elisabeth Vonarburg

Avec Le Dragon Fou, le lecteur retrouve les jumeaux, Senso et Pierrino, qui poursuivent leur quête de vérité et percent peu à peu le secret entourant la disparition de leurs parents. Le lien qui, jusqu’alors, les avait reliés à leur jeune sœur Jiliane est brutalement rompu, sans aucune raison apparente ni aucune vraie piste pour suivre sa trace et la retrouver.

Avec ce troisième tome de Reine de Mémoire, l’auteur, Elisabeth Vonarburg, continue de promener son lecteur dans une France qui n’est pourtant pas la France qu’il connaît, dans une époque qui n’est pourtant pas celle qu’il a apprise dans les manuels d’histoire, le plongeant ainsi dans une certaine perplexité : son réel devient irréel, ou est-ce l’inverse ?

Voilà sans doute la démonstration éclatante du talent de l’écrivain: réussir à bâtir une fiction tout à fait solide à partir de références avérées telles que des noms de lieux existants, qu’elle mêle allègrement à des événements totalement issus de son imagination, ô combien fertile.
Elle poursuit son récit, pourtant complexe, sans en perdre le fil directeur et, imperturbablement, mène son lecteur là où elle veut qu’il aille, sans toutefois trop lui révéler, et il termine ce troisième tome avec l’étrange impression d’avoir beaucoup appris sans rien savoir de l’essentiel pour autant.

C’est qu’Elisabeth Vonarburg manie les mots avec une telle aisance ! son style est volontiers délicat, empreint de poésie et de tendresse.

Le Dragon Fou gagne à être lu ; il est l’occasion privilégiée d’une lecture intense : évasion, rêve, magie, mystère … tout y est.

— Psyché

Editions À Lire
565 pages
n° ISBN : 978-2-89615-052-6

%d blogueurs aiment cette page :