"RougeRobe" de Jon Courtenay Grimwood

Dans un futur proche, la télé réalité a largement dépassé les espérances de nos chaînes actuelles. Avec le développement de la technique, implanter une caméra dans la tête des participants, pas toujours volontaires ni même avertis, devient si facile ! Ainsi les téléspectateurs peuvent suivre en direct la vie, et surtout la mort, des « acteurs ».

Le reste du cadre est aussi sympathique : La misère et la corruption ont atteint un stade inimaginable. Les IA (Intelligences Artificielles) sont partout et se comportent un peu comme elles le veulent. Tout est devenu le jeu des grandes corporations et industries.
Dans ce contexte, la papesse meurt assassinée et un trou dans la comptabilité du Vatican menace toute l’Entreprise catholique. C’est inacceptable pour un cardinal aux méthodes expéditives. Alors, il agit et envoie un de ses anciens mercenaires enquêter et éliminer la menace avec son tact habituel.
L’homme choisi est un ancien participant de cette télé réalité où il incarnait un mercenaire dans sa pré-adolescence. Et jamais il ne s’en est remis. À moitié détruit, il n’a pas le choix et accepte de remplir son contrat.
Mission suicide… Si ce n’était deux atouts de taille dans sa manche. Tout d’abord son sens de l’auto-dérision qui lui permet de surmonter les pires humiliations. Après tout lorsqu’on a atteint le fond, on ne peut que remonter ! Et surtout, son atout majeur : Son flingue qui est doté de sa propre intelligence et conscience, même si de temps en temps il décide d’agir de sa propre initiative…

Ce livre comporte de bonnes idées et l’environnement donne froid dans le dos, le tout rédigé avec une écriture très fluide. L’auteur ne livre pas toute l’histoire d’un coup et le mystère accompagne le cheminement jusqu’à la dernière page. En revanche, il y a un tout petit bémol (il faut bien que j’en trouve un 😉 : les motivations de tous les personnages se comprennent très bien une fois livré les différentes pièces du puzzle, sauf pour un. Si quelqu’un comprend les motivations du flingue qu’il me passe un petit mot. Moi, y-en a pas tout avoir compris.

Philippe Halvick

Editions Bragelonne
ISBN 2-914370-96-2
20 euros
332 pages
Traduit de l’anglais par Nenad Savic
Illustration de la couverture : Philippe Bouveret
%d blogueurs aiment cette page :