« Sauvage – Les Voyages de Jack London » de Christopher Golden et Tim Lebbon

le-voyage-de-jack-london 2Les biographies très irréelles de personnages bien réels sont actuellement à la mode. Christopher London et Tim Lebbon y sacrifient donc en choisissant pour héros Jack London.
Une courte tranche d’une vie qui fut très courte. Très courte mais très remplie d’aventures et de voyages et qui firent d’un autodidacte pauvre un auteur célèbre et fortuné. On ne dira jamais aux enfants l’importance de la lecture… et, si ce n’est la fortune, quel plaisir à découvrir Croc-blanc, L’Appel de la forêt, Martin Eden
La période choisie est ici celle de ses dix-sept ans lors de son voyage vers le Grand Nord. Licence poétique oblige puisque ce n’est qu’un peu plus âgé qu’il suivit le chemin de la ruée vers l’or.
Pour autant, on s’y croirait. On se coule immédiatement dans ce livre où l’on retrouve exactement ce qui faisait tout le charme de l’auteur à l’époque.
On sent l’appel de l’aventure, le pénible cheminement de ces hommes qui partirent à la recherche de l’or, poussés tout à la fois par la cupidité et par un rêve plus grand qu’eux. Tous ceux qui moururent au bord du chemin dans l’indifférence parce que mal préparés ou ayant présumé de leurs forces. Puis le froid, puis la lutte sauvage pour la survie dans une embarcation de fortune entrainée dans des rapides avant d’être prise par les glaces. Et puis, en filigrane, le loup toujours. À la limite de la vision et à celle de la pensée.
L’arrivée à Dawson enfin, ville-cimetière peuplée des mornes fantômes du renoncement et de brigands. Et puis l’enrôlement forcé jusqu’à la rencontre avec le terrible wendigo des légendes… Et puis le loup encore…
C’est là, tout naturellement, qu’on va glisser dans ces contes que les chercheurs d’or racontent à la veillée. Les ont-ils jamais vécus ? Ou rêvés ?
Par le biais du fantastique, un bel hommage à Jack London dont on retrouve le souffle à chaque page et dont la vie, plus que bien d’autres, se prêtait parfaitement à ce rôle d’aventurier héroïque.
L’histoire, en un seul volume, ce qui est de plus en plus rare, est cependant présentée comme le premier tome des « Voyages de Jack London ». Il y a certainement matière à davantage dans les voyages réels de celui-ci mais il n’est pas certain que la magie de la redécouverte puisse fonctionner passé l’effet de surprise. Ce sera à voir donc.
Une lecture très agréable. De quoi donner envie en tout cas de se replonger dans ses lectures de jeunesse ou de se laisser emporter pour la première fois dans ce monde de neige où planent les mystérieux esprits de la forêt.

Éditions Bragelonne – Castelmore
ISBN : 978-2-36231-051-5
317 pages – 15,20 €

%d blogueurs aiment cette page :