Soul Eater I

Dans cet univers un peu délirant, les Meisters font équipe avec des armes démoniaques adoptant alternativement leur forme d’objets ou d’individus. Leur objectif commun : passer maître dans la récolte des âmes pour augmenter de niveau. Nos héros sont des gamins et la chasse aux âmes de créatures ou sorcières est d’abord ici un prétexte à nous présenter les personnages et leur univers, sous le regard bienveillant de Maître Shinigami, dieu de la mort, qui distribue de grandes baffes à l’occasion. Ainsi l’équipe de Maka et de Soul Eater, faux démoniaque, est confrontée entre autres à la ravissante Blair, manipulatrice et experte en magie à base de citrouilles. Black Star se la joue continuellement, au grand dam de Tsubaki, son grapin faucheur démoniaque, jeune femme bien plus raisonnable que son compagnon. Enfin Death the kid, rejeton de Maître Shinigami, fasciné par la symétrie au point de se mettre en danger, est soutenu par les sœurs Thompson qui, comme il le dit lui-même, n’ont pas le même tour de poitrine…
L’humour est continuel et les cases abondent en petits détails amusants et gratuits. Les personnages ont un design soigné, chacun possède son caractère bien défini, tous jeunes garnements apparaissent bien attachants. Atsushi Ohkubo délire en continu et à vive allure, entraînant le lecteur dans ces luttes bien peu sérieuses, prétextes aux attitudes extravagantes, tout en n’oubliant pas quelques scènes un peu dénudées. Les mises en page sont très variées, comme il se doit dans une telle atmosphère.

— Maël Idelson

Scénario et dessin d’Atsushi Ohkubo
Éditions Kurokawa, Collection Shonen
208 pages – 6,50 €
ISBN : 978-2-3514-2055-3

%d blogueurs aiment cette page :