Tales of Symphonia – 2

Dans cet univers de Fantasy un peu habituel, si ce n’est la technomagie pimentant l’ensemble, le jeune et impétueux Lloyd Irving s’est donné pour mission, avec ses épées, d’escorter l’innocente Colette. Celle-ci a déjà subi la première de ses évolutions devant lui donner, à terme, les moyens de neutraliser l’armée des Désians, responsable du dépérissement du monde, et d’augmenter le mana de la planète. Très rapidement d’autres les rejoignent, du combattant aguerri à magicienne.
Le petit groupe qui accompagne l’élue au cours du périple devant la transformer en ange découvre que cela ne va pas être une randonnée paisible. Nos aventuriers improvisés vont être confrontés tout d’abord à une invocatrice, bien décidée à tuer Colette pour empêcher la prophétie de se réaliser, la jeune fille étant destinée à régénérer le monde. Puis ce sont, bien entendu, les Desians, ces demi-elfes, qui retrouvent leur trace, bien décidés à avoir la peau de Lloyd Irving qui leur a déjà causé quelques torts. Ces obstacles semblent anodins cependant au vu des découvertes que nos amis vont faire, notamment au sujet de ce que signifie réellement la transformation de Colette en ange.
Alors que les combats sont gérés de façon curieuse par Hitoshi Ichimura, les rendant presque ineptes, tant il semble facile à nos amis de se sortir d’affaire, rapidement qui plus est, les nouvelles révélations rajoutent un peu de piment à cette balade qui paraîtrait sinon bien insipide. D’autant plus que l’humour ne surgit qu’au début pour disparaître par la suite. Par ailleurs, la mise en page est claire comme l’est le dessin, très propre. Le design est séduisant et l’introduction de quelques d’éléments supplémentaires relevant de la science-fiction est une bonne chose.

— Maël Idelson

Éditions Ki-oon
Scénario, dessin: Hitoshi Ichimura
178 pages – 7,50 €
ISBN : 978-2-3559-2069-1

%d blogueurs aiment cette page :