Tild, mage à louer I – Le Coût du sort

Tild, mage à louer fait partie de ces achats au hasard, alors que j’explorais la librairie à la recherche d’un cadeau d’anniversaire pour une collègue. J’ai fait une pause au rayon BD et l’image de couverture m’a semblé sympa : une jeune fille à l’air ennuyé, un drôle de chaperon rouge à grosses lunettes… et, à l’intérieur, la même jeune fille en petit personnage pixellisé d’un jeu vidéo.
J’embarque donc l’objet pour une lecture à la maison.
Tild est une jeune magicienne, tout juste diplômée, si maladroite et, par conséquent, si dangereuse, que son employeur préférerait la payer à ne rien faire plutôt qu’elle touche à quoique ce soit.
Evidemment, pour une jeune femme débordante d’énergie, la situation est intenable et elle décide donc de s’installer à son compte comme mercenaire.
Tild appartient tout à fait au genre de bandes dessinées que j’aime : c’est tout public, absolument pas sérieux, l’humour est simple, mais me fait rire (comme la couverture le suggère, même le Chaperon rouge sera au rendez-vous) et le dessin, quoique parfois un peu confus et manquant encore de maturité, est plaisant.
A découvrir donc si, tout comme moi, vous aimez quand ce n’est pas sérieux 😉

Sybille

Auteur : Maxa’
Editions Kantik
ISBN : 978-2-35708-030-0

%d blogueurs aiment cette page :