« Un Logique nommé Joe » de Murray Leinster

Un-logique-nomme-JoeDans cette série des Dyschroniques, consacrées à des textes et des auteurs, connus ou non, publiés en tant que « les futurs d’hier (qui) rencontrent notre présent », petite mise à l’honneur du très prolifique Leinster (Jenkins).
Tout petit texte, tout drôle, tout ancien. Même s’il s’agit, ici, de la seconde version, la première date de 1946, c’est dire ! Quasiment née en même temps que l’ordinateur.
Où l’on s’aperçoit que les questions posées n’ont pas beaucoup changé.
« C’est le 3 août que Joe est sorti de la chaîne de fabrication et c’est le 5 que Laurine est arrivée en ville ; ce jour-là, j’ai sauvé la civilisation ». Le type même d’incipit qui laisse espérer le meilleur. Et je n’ai pas été déçue.
Je ne vous dirai rien de ce que fit Joe, ni de son rapport avec Laurine. Moins encore du narrateur, « Mon Chou », et de la méthode du sauvetage ou de ses motifs parce que, sur quarante-trois pages, notes incluses, ce serait tout raconter.
Je résumerai d’une seule phrase : j’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à lire cette toute petite nouvelle à glisser dans la poche.

Collection Dyschroniques
Éditions Le Passager clandestin 
43 pages – 4 € 
ISBN : 978-2-916952-82-6

%d blogueurs aiment cette page :