"Le Choix – Le Prix de la magie II" de Kathleen Duey

Avec ce deuxième tome de la trilogie Le Prix de la magie, Kathleen Duey poursuit, toujours en parallèle, l’évolution de Sadima et de Hahp. Toujours en chapitres alternés, ce qui rompt un peu le fil de la narration. Pour autant, la quête poursuivie par chacun leur/nous est devenue très claire.
Pour le jeune Hahp et ses compagnons-apprentis, les épreuves, toujours plus cruelles, se succèdent sans leur laisser espérer une fin. Quelques-uns ont péri à force de privations. C’en est arrivé au point que la seule issue possible est de réussir à devenir magiciens essentiellement pour tuer leurs bourreaux. Mais, pour cela, il faut s’entraider, ce qui leur est interdit. Ne reste plus qu’à apprendre comment contourner cette interdiction et le jeune Hahp ne manque ni de volonté, ni d’esprit d’entreprise.
Sadima ne mène pas une vie moins cruelle au milieu de ces jeunes garçons dont Somiss a fait à la fois ses prisonniers et ses esclaves. Mal nourris, manquant des soins les plus élémentaires, ils n’accordent leur confiance à personne. À peine même à la jeune fille qui partage en grande partie leur sort, tout en essayant d’adoucir le leur, et espère toujours entraîner Franklin dans la fuite. Il lui faudra pourtant apprendre qu’il n’est pire esclavage que celui consenti et qu’elle devra faire sa vie sans celui qu’elle aime. Mais en laissant les enfants ? Impossible ! Elle le paiera très cher.
Elle aura pourtant semé des graines qui ne seront peut-être pas toutes perdues.
C’est ce que l’on pourra pressentir lorsque les deux temps se croiseront ponctuellement. Celui dans lequel vit Sadima et qui précédait la découverte de la magie et celui où évolue Hahp dans lequel celle-ci est devenue si puissante que les mages y semblent tous pétris de cruauté ou de folie.
L’intérêt de ce second tome ne se dément pas bien que l’intrigue n’avance guère : la part belle y est faite au cheminement intérieur des personnages et aux rapports qu’ils instaurent avec ceux qui les entourent.
Une raison de plus pour avoir envie d’en connaître le dénouement. À quand le troisième tome ?

— Hélène

Éditions Castelmore
475 pages – 14,90€

ISBN : 978-2-36231-009-6

%d blogueurs aiment cette page :