"Route de la Gloire" de Robert A. Heinlein

Dans quelle catégorie classer ce livre ? Heroic-Fantasy semble être la meilleure définition, mais toutes les autres s’y retrouvent. Le résumer est en apparence assez simple. Un trouffion du Vietnam se retrouve embrigadé dans une opération de « récupération ». Petite caractéristique, elle ne peut pas s’effectuer avec des armes à feu, mais uniquement avec des armes manuelles, genre truc qui coupe ou tranche. Des épées par exemple, voire des haches ou des arcs… quoi ! Bon enfin, vous avez compris le genre…

Dragons et ogres se mettent de la partie sans que le pauvre type ne comprenne pourquoi.

C’est jubilatoire au plus haut degré ! Tout le monde en prend pour son grade, mais d’une façon intelligente. L’auteur a une grande tendresse pour ses personnages et tous, malgré leurs défauts ou peut-être à cause d’eux, se révèlent très attachants.
Entre le trouffion toujours prêt à taper sur ce qui bouge, même s’il ne comprend rien à ce qui se passe autour de lui, la reine de l’Univers nymphomane et le larbin « so british »… Il n’y a pas à dire l’alchimie passe bien.

Résumé ainsi, cela donne une impression de livre parodique, mais c’est loin d’être le cas. Certes, c’est drôle au plus haut degré, mais l’histoire n’est assurément pas un prétexte, elle existe et elle ne se résume pas en deux lignes. D’ailleurs je ne m’y hasarderai pas.

Bref, un livre à découvrir pour ceux qui ne le connaissent pas encore et lire et relire pour les autres. Un classique en somme, comme presque tous ceux de cet auteur. Enfin, ceux qui y l’ont déjà dévoré n’ont pas besoin d’encouragements pour y replonger.
Pas besoin de souhaiter bonne lecture. C’est acquis !

— Philippe Halvick

Éditions Presses Pocket (1963)
Traduction Dominique Haas
342 Pages